L’Escale

L'Escale

Cliquer sur la photo pour une présentation

 

Située dans les anciens hébergements rénovés de l’Association, la structure l’Escale a une capacité d’accueil de 12 personnes,hommes, femmes, ayant une déficience intellectuelle moyenne ou légère, tous  travailleurs à l’ESAT de l’OSL.

Ce Foyer est composé de deux espaces de vie, distincts, qui offrent une dimension à la fois collective et individuelle.  L’une des caractéristiques des personnes hébergées à l’Escale est la jeunesse, le dynamisme et l’inexpérience de chacun à la vie d’adulte.
Le travail éducatif est axé principalement sur la stimulation des potentiels auprès de chaque adulte, de valider les acquis, même les plus minimes. L’équipe éducative assure un suivi personnalisé grâce à un projet de vie en adéquation avec le profil et les capacités de chaque résidant.
Chaque homme / femme a élaboré avec l’aide des professionnels son projet personnalisé. Celui-ci est validé par une commission interne et présenté à la famille et/ou au mandataire judiciaire si le résidant l’autorise. Il est réactualisé régulièrement.

L’Escale distingue 3 profils de résidants :

  • des jeunes adultes issus d’IME / IMPRO, vivant leurs premières expériences en foyer d’adultes. Ils ont acquis certains apprentissages de base, notamment dans les domaines de l’hygiène, de l’alimentation, du ménage. Ils doivent pouvoir rester seuls, momentanément, respecter les autres, ne pas se mettre en danger et s’adapter ;
  • des adultes issus de structures internes qui exigent  autonomie et responsabilité. Ayant été mis en difficultés, ils ont été réorientés vers l’Escale, structure plus adaptée ;
  • des adultes présents depuis de nombreuses années sur le groupe. Les capacités de ces personnes ne leur permettent plus d’accéder à une structure plus autonome mais elles restent toutefois adaptées à ce groupe .

L’Escale se divise en deux petites structures autonomes  :
  • un lieu de vie qui accueille un grand nombre de personnes du groupe. Celles-ci n’évolueront pas vers des structures plus autonomes. Elles affectionnent particulièrement la vie communautaire même si les actions éducatives privilégient la vie individuelle ;
  • un grand studio, lieu d’exercice d’une plus grande autonomie en vue de partir dans une structure de l’OSL plus exigeante quant à la responsabilité personnelle et aux capacités de décision. Outre l’indépendance qu’offre la vie en studio, différents moyens sont mis en place pour permettre à chaque résidant d’être acteur (réunion hebdomadaire, gestion du budget de la vie quotidienne, atelier de cuisine…).
Publications